«Le bâtonnier ne doit pas personnaliser la fonction»

Par Avocats VBD 7 années
Accueil  /  Ludovic Valay  /  «Le bâtonnier ne doit pas personnaliser la fonction»
Avocat associé

L’avocat marmandais, Ludovic Valay, a été élu à la tête du barreau d’Agen. Il préside à la destinée de l’ordre, sur fond complexe de dématérialisation des procédures et multiplication des interventions appelée par les réformes successives.

Le 1er janvier, élu parmi ses pairs, Ludovic Valay, 48 ans, installé depuis 22 ans à Marmande, est devenu le nouveau bâtonnier de l’Ordre des avocats d’Agen. Une fonction à laquelle il se préparait depuis une année de dauphinat, succédant ainsi à la tête d’un barreau de 106 professionnels du droit à Me Patrick Lamarque.

Quel est votre parcours et qu’est-ce qui a motivé votre décision de rejoindre le barreau de Marmande, à l’origine ?

Je suis originaire du Néracais. Puis je suis parti étudier le droit à l’Université de Paris 5. Le droit généraliste sans spécialisation : du droit public, au civil, aux sciences criminelles et droit commercial. Entre la formation et la réalité du terrain, c’est préférable avec le recul. Je suis entré ensuite à l’école des avocats. Mon épouse, originaire du Marmandais, travaillait déjà à Paris au sein d’un cabinet d’audit. Elle a souhaité opérer un retour en province et alors que nous cherchions du côté de Bordeaux et Toulouse, j’ai eu l’opportunité d’intégrer le cabinet Lafont-Dupouy à Marmande. Suite à la réforme de la carte judiciaire, j’ai ouvert un cabinet secondaire à Agen avec Me Virginie Belacel et Me Yann Delbrel.
Lire la suite sur : http://www.ladepeche.fr/article/2013/01/30/1548442-le-batonnier-ne-doit-pas-personnaliser-la-fonction.html

Catégorie:
  Ludovic Valay
Cet article a été partagé 0 fois
 000